Les graviers

Bientôt 20 ans que nos existences se mêlent.
Merci la vie !


Les graviers

C’est juste un pas dans la nuit,
un tout petit bruit,
un léger charivari.
L’escalier tape le tempo
qui glisse sur ma peau.
Juste quelques notes en écho.

Tombent les graviers dans le sablier.
Dans le silence entêtant, je t’attends

C’est juste mon sang qui s’en va
quand tu n’es pas là.
Mon coeur las bat les cent pas.
Mon coeur bat tout bas.
Voila le temps qui s’étend
quand je ne t’entends.
Tant de silence entêtant.

Tombent les graviers, dans le sablier.
Dans le silence enivrant, je t’entends
.

C’est juste un pas dans ma vie,
la nuit qui s’enfuit.
Je sens la lune qui chavire.
Ses voiles se déchirent.
Voilà tes clés qui résonnent.
La lumière frisonne.
Tes vêtements qu’on chiffonnent.

Tombent les graviers
Tombent…


Et sur le bord des plages,
ta main dans la mienne,
on traversera les roulis.
Et sur le fil des âges,
ta main dans la mienne,
on mêlera nos vies.


Philippe Tassel et Christine Lemoine : Texte de cette chanson
Christine Lemoine : Musique Photo
Septembre 2021 © Tous droits réservés